Un cinéma muet

Bourse du Talent #21 /
Un cinéma muet / Benjamin Béchet / Présentation
Il ne faut pas longtemps pour se rendre compte combien les photographies de Benjamin compose avec la couleur, ou son absence (le blanc venant tout gommer comme pour mieux isoler les protagonistes ou un détail manquant de l'image), combien en outre elles la recherchent là où elle habituellement ignorée, combien enfin elles la mettent en scène par un habile jeu de correspondance et de corrélations chromatiques, on pourrait dire que ces photographies ont de la palette. Le lieu importe peu, c'est son abstraction lumineuse qui compte; mais pas seulement, car il y a ici une recherche obstinée de scénographie, comme si présidait à chaque photographie, la quête d'un reportage imaginaire, pour un film qui ne le serait pas moins; ces images, qui sont des instantanés providentiels, traduisent cette attention, ce point de départ là, c'est pourquoi l'individu ajoute moins une echelle à l'image qu'il crée une forte impression cinématographique. Si ces photographies évoquent et traquent le plus souvent la déshérence d'un lieu, elles n'oublient jamais de tendre leur composition vers une dimension poétique, comme si, à chaque fois, c'est la quotidienneté, l'ordinaire qui voulait être montré et transfiguré. Jean Luc Bertini 
Films Kodak utilisés : Portra NC 
photographie.com : 2003-12-10

Pages