Une bonne photo

Visa pour l'image Perpignan 2006 /
Une bonne photo / Edito du 7 septembre 2006
Projection - Emile MULLER, mécanicien photographe 
C'est un formidable travail de mémoire que réalise Visa pour l'image à travers ses exposition et projections. On a vu mercredi soir les documents photos de la guerre civile espagnole 1936/1939 réunis vraiment brillamment par Sophie Malexis et Michel Lefebvre. Les découvertes sont aussi réalisées par d'autres photographes comme Bernard Matussière rentré à 18 ans chez un photographe parisien, Émile Muller qu'il a présenté à Visa et dans un livre. Muller a photographié les corons du Nord, l'aventure communiste et toutes les stars parisiennes. Pour ce photographe qui se considérait comme un mécanicien photographe, "une bonne photo est une photo vendue". Les photographes au Vietnm comme Henri Huet disaient la même chose "une bonne photo est une photo publiée". C'est encore un photographe, Haas Horst qui révèle ce photographe oublié. Oublié pourquoi, parce qu'il était demi-vietnamien ? Sans doute aussi parce que Henri Huet était le meilleur et parce qu'il était d'AP et qu'il était français. On a appris sa mort parce qu'il est mort en 1971 dans le même hélicoptère que Larry Burrows. Visa est donc là pour ne pas oublier, mais aussi pour publier et vendre. Le transfert du lieu de rencontre des agences de l'hôtel Pam's vers le Palais des Congrès est réellement réussit si l'on en juge à l'affluence qui démontre que le business de la photo de presse internationale passe par Perpignan. 
18ème Festival International du Photojournalisme
Du samedi 02 septembre 2006 au dimanche 17 septembre 2006
Hôtel PAMS, Perpignan, France

photographie.com : 2006-09-07