Venezuela : au fil du pétrole<br> Ou les conséquences sociales et environnementales de l’exploitation du pétrole et de la politique pétrolière d’Hugo Chavez au Venezuela.

Pré-sélection Bourse du Talent #37 : Reportage /
Venezuela : au fil du pétrole
Ou les conséquences sociales et environnementales de l'exploitation du pétrole et de la politique pétrolière d'Hugo Chavez au Venezuela.
/
Axelle de Russé / Présentation
© Axelle de Russé 
On a parlé l'été dernier  d'un 3e choc pétrolier, après celui de 73 (embargo de l'OPEP) et celui de 79. Aujourd'hui, le prix du baril a baissé, mais le problème de l'or noir reste entier. Alors que la production mondiale n'augmente pas, la demande, elle, est de plus en plus forte, notamment celle des pays émergents comme la Chine ou l'Inde.

On a souvent tendance à minimiser l'influence du rôle du Venezuela sur la scène politique mondiale. Mais Hugo Chavez en a fait un pays incontournable, tant au niveau régional que mondial, grâce à sa « diplomatie pétrolière active ». Pourtant, le Venezuela joue un rôle prépondérant dans l'activité pétrolière depuis longtemps. Il ne faut pas oublier qu'il est un des pays fondateurs de l'OPEP en 1960, avec l'Iran, l'Irak, le Koweït et l'Arabie Saoudite. On associe d'ailleurs souvent les pays producteurs de pétrole à des pays du Moyen orient, (qui possèdent les 2/3 des réserves mondiales). Il est ainsi étonnant de trouver un pays comme le Venezuela au sein de ce groupe.

Les pays producteurs connaissent très souvent des troubles, et se trouvent régulièrement au coeur de conflits internationaux. Le Venezuela, lui, semble être relativement épargné. Mais c'est un pays qui ne respire et qui ne vit qu'à travers le pétrole, qui est la principale source de revenu du pays. Il est entièrement dépendant de l'or noir, de son exploitation, de son cours et de son utilisation. Ainsi, il est intéressant de voir et comprendre quel est le rôle du pétrole dans la vie sociale et politique d'un pays comme le Venezuela Comment ce pays, 5e producteur mondial, dont la principale richesse est le pétrole (33% du PIB, 80% des recettes d'exportation et 50% des recettes fiscales du pays), s'en sort il ? à qui profite l'argent du pétrole, (sachant que les firmes étrangères ont été quasiment interdites d'exploitation). Y a t il une juste répartition ?

Mon reportage est un voyage dans le Venezuela d'aujourd'hui, depuis la région de Zulia, où se concentrent la plupart des gisements du pays, jusqu'à Caracas, centre politique du pays, où toutes les décisions concernant la production du pétrole sont prises.  À travers ce voyage, j'ai essayé de montrer quelles sont les conséquences sociales et environnementales de la politique pétrolière d'Hugo Chavez. Alors que des avancées sociales ont été observées, les inégalités restent très fortes, notamment dans les régions pétrolières. Par ailleurs, la pollution liée à l'exploitation pétrolière dans le lac de Maracaibo est dévastatrice : les pêcheurs ne peuvent plus travailler, les habitants souffrent des fuites de gaz et de pétrole… Caracas quant à elle n'est pas épargnée. Elle reste soumise à la corruption et la violence, principales conséquences du détournement de l'argent du pétrole…

En images, le reportage se divise en deux parties, qui correspondent aux deux étapes du voyage :
Une première partie dans la région de Zulia, pour illustrer les conséquences environnementales et les inégalités sociales -  de la Page 3 à la Page 18
Une deuxième partie à Caracas, pour parler de la montée de la violence
de la Page 19 à la Page 26
 

Produits Kodak Professional utilisés 
Papier Kodak Numérique 
photographie.com : 2009-05-12

Pages