Paysage d'une fenêtre

/
Paysage d'une fenêtre / Megumi Ohguri / page 1
Paysage d'une fenêtre 
À première vue, une fenêtre est une chose bien réelle.
Pourtant, la fenêtre que je photographie  n'existe pas.
Je m'explique : quand nous regardons un film, nous voyons des images défiler sous nos yeux. Or  pour voir ces images, il faut un écran, un support sur lequel les projeter. Mais il ne faut pas que l'écran, en tant que chose réelle, soit vu pour ce qu'il est. Sa réalité est première, comme condition d'apparition des images du film mais en tant que tel, l'écran doit rester secondaire pour ce qui concerne notre expérience perceptive du film. Car dans l'expérience esthétique du film, seules comptent les images qui défilent devant nos yeux et leur signification.
Pour nous, c'est comme si l'écran n'existait pas. 
Dans cette série de photographies, il en va de la fenêtre comme il en va de l'écran au cinéma. La fenêtre n'existe pas en tant que chose, elle n'a de réalité que comme condition, comme cadre, c'est l'instrument de la médiation.
Comme toute limite un cadre n'existe pas en soi : il n'a de sens que pour la possibilité qu'il offre à tout le reste, comme forme pure de l'espace. La fenêtre que je photographie figure ainsi la représentation d'un espace au sein duquel la temporalité elle-même se dévoile. Cette temporalité est incarnée par la succession d'événements aussi bien déterminés que fortuits. Et je voudrais que l'on reconnaisse dans cet espace  la totalité de l'histoire humaine. Mais la fenêtre n'est pas pour autant un prétexte ou un artifice : sa réalité architecturale exprime généralement l'extériorité. Une fenêtre donne toujours sur quelque chose d'autre qu'elle-même. Ici, extériorité et intériorité se mêlent en une réalité indissoluble. De même, l'espace ordinaire et habituel de la fenêtre rend visible l'espace comme condition de toute spatialité. Ces photographies sont ainsi la mise en abîme de la fenêtre comme cadre de tout expérience perceptive. 
Megumi Ohguri
Du samedi 05 décembre 2009 au mercredi 20 janvier 2010
98 rue Quincampoix, PARIS, France

photographie.com : 2010-01-14