CELSOR HERRERA NUNEZ

Bourse du Talent #42 Portrait /
CELSOR HERRERA NUNEZ / "Philippe Pinel" / page 1
Le 10 septembre 2009, je suis retourné à Putaendo, village de mon enfance. J'avais comme désir de photographier des lieux que j'avais connus dans un lointain passé. Je me suis intéressé plus particulièrement à l'hôpital Philippe Pinel (1) qui génère de nombreux emplois. Etant le petit fils d'une ancienne salariée de l'établissement, j'ai pu entrer dans cet univers de maladie psychiatrique. J'ai partagé plusieurs jours avec des patients que l'on nomme « los chiquillos » (2). Ils vivent dans des services qui sont différenciés selon la complexité de la maladie, l'âge  la durée du séjour. Chaque unité possède un long couloir, des dortoirs collectifs, des salles de repos. J'ai pu observer la lumière sans ombre qui entrait dans les bâtiments, elle variait selon la réflexion sur chaque mur coloré. J'ai eu envie de m'approcher de très près de ces visages dont j'ignorais le passé et  la raison du séjour. Je me suis senti immédiatement  proche, ce qui m'a permis de saisir des expressions sans artifices. J'ai eu envie que l'on ressente une présence même fugace d'un instant de lucidité qui pourrait induire de l'empathie et de la réflexion. Pour pouvoir traduire ces expressions j'ai mis en place un protocole photographique que j'ai décidé à l'intérieur de l'institution. J'ai tenu compte des contraintes hospitalières (interdiction de photographier certains secteurs). Mon choix de travail s'est orienté sur  des photographies qui pouvaient s'éloigner de ce que je connaissais du milieu psychiatrique à travers le regard d'autres photographes.

Celsor Herrera Nunez

Notes :

(1)   Philippe Pinel (1745-1826) est un aliéniste français. Il fut pour l'abolition des chaînes qui liaient les malades mentaux et, plus généralement, pour l'humanisation de leur traitement. Il travailla à l'hôpital Bicêtre. Après la Révolution française, le docteur Pinel bouleverse le regard sur les fous (ou « aliénés ») en affirmant qu'ils peuvent être soignés. Il préconise un traitement moral qui anticipe nos psychothérapies modernes.
L'hôpital chilien a repris ce nom afin de poursuivre l'idée du traitement des maladies par l'insertion sociale.

(2)   Gamins : terme utilisé de façon affective pour désigner un groupe de personnes. 

photographie.com : 2010-06-08

Pages