Un échange qui ne meurt pas

Bourse du talent reportage #45 /
Un échange qui ne meurt pas / Charly Broyez / page 1
Aussi complexe que les mots qui composent cette notion, le retard ou handicap mental trouve ses racines dans les diverses branches qui constituent la personnalité de l'Homme. Mais malgré cette complexité palpable, une idée en ressort parmi toutes : de tout temps, les sociétés ont accueilli ou rejeté des individus se situant hors des normes... Or le handicap fait partie de leur identité. C'est une différence, certes, mais une différence comme chacun de nous possède.

 

Charly Broyez  
C'est justement le regard que nous leur portons qu'il faut changer. Certains ont une communication verbale réduite voire inexistante. D'autres montrent des signes de retard cognitif. Mais aucune de ces anomalies ne détruit l'amour qu'ils portent en eux ou la curiosité sur le monde qui nous entoure.

Les solitaires s'isolent pour s'exprimer par le biais de l'art, ou pour découvrir un monde qui leur appartient tout autant qu'à nous. Les autres partagent leur joie de vivre en communauté sans jamais se plaindre de leur différence. Toujours avenant avec le sourire et leur esprit d'enfant, ils ne peuvent goûter à toutes les joies que nous connaissons, et parfois, la monotonie de leur vie, les empêche de découvrir autre chose que des maisons qui leur sont consacrées.

 

Pour estomper la monotonie des institutions, je voulais partager ma connaissance de la photographie avec eux, convaincu qu'il y avait un potentiel créatif dans leur âme. D'autant plus que c'est un moyen de mettre à nu des personnalités difficiles à comprendre : les réalisations des adultes se caractérisent par une individualité et une originalité inattendues. Alors que ceux qui sont incapables de communiquer, arrivent parfois à délivrer des messages au travers de leurs images.

Ce travail a une triple vocation pour faire évoluer l'esprit de tous. En les photographiant au quotidien, mon intention est d'immerger le regard extérieur dans un monde, certes en retrait, mais qui fait parti de notre société caractérisée par un égoïsme de plus en plus présent.
De plus l'échange qu'engendre cet atelier, par le simple fait d'être photographié et de se photographier entre eux, leur permet d'avoir une image plus positive d'eux mêmes. Enfin ce projet permet aussi de rendre cet art accessible, l'image étant universelle, il leur permet de s'exprimer simplement.

 

photographie.com : 2011-03-16

Pages