Bertrand Gondouin. Fausse fiction

Exposition

S'articulant autour de l'influence de la fiction cinématographique ou théâtrale sur notre perception de la réalité, les photographies de Bertrand Gondouin questionnent les liens entre le réel et sa représentation. Le photographe basé à Strasbourg s'inspire de films comme "Mulholland drive" de David Lynch ou "Shining" de Stanley Kubrick, et se place dans la position d'un réalisateur en scène pour produire des "fictions à image unique". 

© Bertrand Gondouin

 

Dans "Fenêtre sur cour" d'Alfred Hitchcock, le personnage principal est persuadé d'assister au meurtre que commet son voisin sur sa femme.

Dans "Blow up" de Michelangelo Antonioni, le personnage principal assiste à une scène de crime qu'il ne voit pas mais qu'il capte involontairement au travers de photos qu'il a prises.

Je situe mon travail photographique entre ces deux propositions. J'utilise mon appareil photo comme une caméra pour fabriquer des images qui font passer la réalité pour de la fiction ou pour mettre en scène des fictions que l'on percevra comme la réalité. Mes photographies ont un rapport étroit avec le cinéma et la mythologie qu'il produit. Nourri d'images qui ont façonné mon rapport au réel, je tente au travers de mes photographies

de questionner le lien qui nous unit à la fiction, d'induire en erreur notre certitude de perception, de renvoyer le spectateur à ces deux affirmations: je l'ai vu au cinéma; on se croirait dans un film.

Bertrand Gondouin

5/04/2013

© Bertrand Gondouin

Exposition, du 20 Avril 2013 au 29 Mai 2013.