New York dans l'objectif de cinq photographes

La Galerie Lumas Paris réunit, dans le cadre de l'exposition New York, New York, cinq interprétations bien différentes de la métropole américaine. À travers l'art haut en couleur du Pop Art, dont témoigne la folle agitation du Times Square où le moment silencieux pris au vol de la Big Apple enneigée, l'exposition est un hommage à l'une des villes les plus excitantes au monde. 

Empire State Building ©Andreas Feininger Archive,

c-o Zeppelin Museum Friedrichshafen, www.lumas.fr

Née à Paris en 1906, devenu adulte à Berlin, formé architecte Bauhaus à Weimar et Dessau, Andreas Feininger, l'aîné des fils du célèbre peintre Lionel Feininger, déménagea en 1939 à New York où il restera jusqu'à la fin de sa vie. New-York: avec ses gratte-ciels, ses quais imposants et ses grands bateaux à vapeur, les boulevards qui s’étendent à l’infini, les autoroutes suspendues et les rues très étroites, la métropole américaine offrit au naturel photographique et expérimentel de la forme un arrière-plan créatif parfait. Pour Feininger, le langage imagé de la photographie est le seul langage qui puisse être compris de par le monde. C'est pourquoi ses photographies de New York fascinent aujourd'hui encore. Bien que depuis longtemps considérées comme des classiques, les photographies donnent aujourd'hui encore l'impression d'avoir été fraîchement sorties d'un certain passé de la ville. Telles des machines à voyager, elles catapultent le spectateur dans le passé, dans des décennies révolues.

Chez Sandra Rauch, ce sont les néons qui brillent, les couleurs sont en partie aliénées et pourtant, on croit en la réalité de ses images. Elle laisse la signification partiellement ouverte et permet ainsi au spectateur d'accéder à de nouveaux modèles de perception malgré les codes en  langues étrangères, les lettres asiatiques et les pictogrammes. Au final, ses métropoles sont un tableau de portée internationale et une invitation grandiose à plonger dans de nouveaux mondes d'expériences.

© Alfonso Zubiaga, www.lumas.fr

Avec les projections de New York, Sabine Wild a développé son œuvre verticale en se tournant vers des procédés artistiques digitaux. Avec ceux-ci, elle fait naître une tension durable, qui est produite à l’aide de moyens visuels opposés: des lignes sombres, horizontales et verticales sont juxtaposées et se fondent avec des parties de couleurs lumineuses, des passages semblant être peints font face de façon conflictuelle à des parcelles graphiques rigides. Sabine Wild s’est émancipée du diktat de l’appareil photo en démontant le corset étroit de la technique photographique. Pour cet art, il convient donc de trouver d’autres critères : celui de la peinture.

Larry Yust vit dans une tradition anglo-américaine. Il y a un demi siècle, son père Walter Yust était éditeur de l’Encyclopaedia Britannica. Depuis des années, le fils se consacre avec une exigence lexicale à la reproduction de défilés américains. Les « synopsis photographiques » de Yust sont un assemblage de dix, parfois cent images mises bout à bout. Leur qualité indique clairement la formation de l'auteur, le métier du film qu'il exerce toujours par ailleurs, malgré le succès que remporte son livre « Metro » où sont rassemblées ses synopsis, et ses nombreuses expositions aux Etats-Unis et en France, notamment au Louvre.

Quelle ville ne serait pas mieux appropriée pour le nouveau regard portée sur la métropole d’Alfonso Zubiagas que New York : la ville qui ne dort jamais, la métropole pulsative, dont on entend le battement de cœur littéralement palpité dans la rue. Zubiaga développe dans ses images sa propre vision de la représentation architectonique qui relie l’abstraction et la figuration et qui, d’une image apparemment immobile, enlève toute stabilité pour lui donner un effet de travelling. Nous nous retrouvons ainsi à la fois dans le présent et le futur. C’est justement pour cela que ses œuvres sont aussi bien actuelles que virtuelles, elles sont innovatrices et font état de ce qui suivra. 

New York, New York - oeuvres de  Andreas Feininger, Sandra Rauch, Sabine Wild, Larry Yust et Alfonso Zubiagas. 

Exposition, du 2 Mars 2012 au 10 Avril 2012.
Lumas Paris
75004 Paris
tél : +33 (1) 7631009 0