La Bourse du Talent #54 Portrait 2013 attribuée à Armelle Kergall

Réuni le 16 mai dans les locaux de Nikon School, le jury de la 54e édition de la Bourse du Talent Portrait 2013 a récompensé le travail d'Armelle Kergall intitulé Anatomie d’une famille française (voir le portfolio). Issue d'une famille pléthorique, la photographe interroge depuis bientôt dix ans les liens invisibles qui unissent une même lignée. Parents, tantes, oncles, soeurs et neveux posent entourés des objets de leur quotidien et dévoilent leur identité, dans ce qui représente une fascinante enquête sociale.

© Armelle Kergall

Le jury composé de Valérie Cazin (Galerie Binôme), Jeanne Fouchet (Connaissance des arts), Cécile Poimboeuf-Koizumi (Chargée de programmation Pôle Photo Fnac), Virginie Chardin (écrivain et commissaire d'exposition) et Alain Bizos (photographe, agence VU') ont récompensé jeudi la série Anatomie d'une famille française d'Armelle Kergall. Sélectionné parmi 11 autres dossiers abordant la thématique du portrait, ce travail s'est imposé par sa fraicheur et son ton décalé. "Le portrait de famille n'est pas un genre facile, mais Armelle Kergall a su éviter tous les pièges et elle a réussi à nous surprendre," a déclaré Valérie Cazin. "Dans ce travail consacré à une famille manifestement issue d'une certaine bourgeoisie, elle fait appel à l'héritage, à une forme de tradition, mais les images qui en résultent ne sont pas stéréotypés. La photographe fait preuve d'une maturité assez étonnante, et c'est ce qui a permis à son dossier d'émerger."

Diplômée de l'Ecole Supérieure d'Arts Graphiques, Armelle Kergall est une artiste polyvalente : elle s'intéresse notamment aux natures mortes, répond régulièrement à des commandes commerciales, et réalise également des portraits à domicile ou à l'occasion de diverses fêtes. Sa série Anatomie d'une famille française, dans laquelle la photographe met en scène et interroge l'identité des membres de sa famille, fait partie de ses projets personnels. "Tout a commencé en 2005, avec une photo d'un de mes oncles en pyjama au milieu de son séjour," se rappelle Armelle. "C'est un vrai portrait, et en le regardant j'ai eu envie de faire la même chose pour les autres." 

En Bretagne, à Paris, ou à Lyon, elle photographie sa famille avec la rigueur d'un ethnologue, et la tendresse de quelqu'un qui désire connaitre l'Autre. Cette série est l'histoire "d'une famille qui part d'un point, et qui va dans plein de directions différentes : les gens se marient, établissent des nouveaux noyaux familiaux, mais il y a toujours un fonds d'appartenance à un passé commun," explique la photographe. "J'adore la notion d'antériorité, et c'est pour ça aussi que je photographie les maisons des gens." 

Les photographes finalistes de la Bourse du Talent Portrait étaient les suivants : Martin Colombet, Georges Pacheco, Marco Castro, Renata Sifrar, Julie Coustarot, Andrew Kovalev, Bénédicte Vanderreydt, Vincent Gouriou, Tesslye Lopez & Emmanuel Ligner, Sturm Maria, Patrick Wack. La lauréate reçoit une dotation de chacun des partenaires et sera exposée dans le cadre d'une exposition collective à la Bibliothèque Nationale de France en décembre 2013.

La Bourse du Talent est organisée par Photographie.com, en partenariat avec Picto, Nikon, Herez, la Bibliothèque Nationale de France, PixPalace, et les Cyclopes. Au delà leurs engagements financiers les partenaires de la Bourse du Talent sont des partenaires actifs auprès des 48 sélectionnés annuels (dotation en matériels offerts par Picto, Nikon), vecteur de diffusion, (Photographie.com, Herez, Pixpalace), et formation (Les Cyclopes).

Roxana Traista

16/05/2013