Signe des temps : La photographie sur la croisette

Rencontres d'Arles 2012

Dès son arrivée à la direction des Rencontres d'Arles, François Hébel, confiait à Photographie.com sa volonté de transformer Arles en Cannes de la photographie. En 2012, plus que jamais son voeu est exaucé : une myriade de prix prestigieux de la photographie se sont donné rendez-vous cette année dans la capitale de la Camargue. Ce qui les attire à Arles ? Au-delà de la volonté de satisfaire le souhait de François Hébel, leur présence est motivée par le désir de s'inscrire dans une dynamique médiatique propre au festival et qui leur garanti une visibilité certaine.

Inauguration des Rencontres d'Arles 2012 aux anciens ateliers SNCF, lundi 2 juillet 2012.  Photo Didier de Faÿs.
Temps de crise : François Hébel a indiqué que les cimaises externes à l'exposition du Prix Découvertes n'ont pas été peintes afin de réaliser une économie de 10.000 € sur le budget du festival de 5,5 millions €.

Traditionnellement décerné dans la ville d'Arles, le Prix Leica Oskar Barnack a récompensé depuis sa création en 1979 le travail de nombreux photographes de grand talent, dont Sebastião Salgado (Brésil), Jane Evelyn Atwood (États-Unis), ou Claudine Doury (France). Cette année, c'est le photographe Frank Day qui remporte le prix avec une série intitulée Alumascapes.  

Tout aussi lié à l'histoire d'Arles - puisqu'il a marqué la transformation des Rencontres par François Hébel - le Prix Découverte soutenu par la Fondation Luma (fondée en 2004 par Maja Hoffmann) récompense chaque année le travail d'un photographe émergent. Les candidats 2012 ont été nominés par : Phillip S. Block, John Fleetwood,Tadashi Ono, Jyrki Parantainen et Olivier Richon. 

C'est dans la ville d'Arles que les lauréats du Prix HSBC pour la photographie rencontrent chaque été Actes Sud, leur éditeur de coeur. En 2012, les photographes Leonora Hamill et Eric Pillot présentent leurs premières monographies, respectivement intitulées Art in progress et In Situ.

Composé de cinq maisons d'édition européennes, le Prix du meilleur livre européen de photographie expose chaque année à Arles le lauréat qui est en 2012 : Alessandro Imbriaco (Contrasto) pour Le Jardin. Davide Montelone, Christophe Agou, Klavdij Sluban et Ambroise Tézenas font partie des précédents lauréats. 

Pour SFR, la décision de venir à Arles a constitué un tournant dans la construction du Prix SFR Jeunes Talents. Partenaire des Rencontres d'Arles depuis six ans, SFR présente cette année les travaux de Julie de Waroquier, Julien Dumas, Bertrand Noël et John Thackwray. Depuis plusieurs années, le vernissage de SFR ouvre le bal de la Nuit de l'année.

Les deux lauréates des Résidences BMW au Musée Nicéphore Niépce (lauréates 2012 et 2011 respectivement sur la photo) : Marion Gronier (à gauche) et Alexandra Catiere (au centre). Photo Didier de Faÿs.

Partenaire des Rencontres depuis trois ans, c'est à Arles que BMW a choisi d'exposer la lauréate de la première Résidence BMW au Musée Nicéphore Niépce, Alexandra Catiere. La marque a annoncé jeudi soir le nom de sa nouvelle lauréate, Marion Gronier.  

Premier prix au monde dédié à la photographie et au développement durable, le Prix Pictet a choisi de dévoiler la liste des douze finalistes du quatrième cycle ayant comme thème Power au Théâtre Antique. Edmund Clark, Mohamed Bourouissa et Philippe Chancel font partie des photographes en lice pour le titre de lauréat 2012.

Le Prix Carmignac Gestion du photojournalisme, qui vise à soutenir les travaux photographiques en prise directe avec l'actualité, expose la série Laskars, milices civiles pashtounes face aux talibans de Massimo Berruti (lauréat 2010) à la chapelle du Méjan à Arles. 

Le jeune Prix de la Fondation Manuel Rivera-Ortiz a choisi d'annoncer à Arles la liste des douze finalistes de sa seconde édition. Le prix vise à permettre la réalisation ou la finalisation d'un projet dans le domaine de la photographie documentaire sociale. Le photographe danois Mads Nissen est le lauréat de la première édition du prix.

Après avoir été enfin adoubé par François Hébel et Rémy Fenzy, Christophe Laloi, fondateur et directeur du Festival Voies Off présentera demain le 17ème lauréat du Prix Voies Off (l'un des plus anciens des prix arlésiens). Les 55 candidats en lice ont été sélectionnés parmi 1470 dossiers en provenance des cinq continents.   

Sans attendre le tapis rouge vers le nouveau Parc des Ateliers bientôt reconstruit par Frank Owen Gehry, Arles est déjà la ville de la consécration de la photographie.

La rédaction de Photographie.com.