Vers un monde sans image ?
Aujourd'hui la profession de photographe est de plus en plus menacée par les procédures intentées par les personnes photographiées,
mais aussi par les propriétaires des biens photographiés.
L'affaire du Puy du Pariou, volcan endormi du Puy de dôme, est révélatrice d'une dérive généralisée du droit à l'image.

Une photographie 'interdite' devant la chaîne du Puy.

 

M. Joël Ponte (Président du Conseil Général Auvergne) regrette que sa région soit associée à une interdiction de photographier et offre un 'pot de l'amitié' aux photographes.

Patrick Bard parle de la naturelle compréhension de la protection de la nature et en particulier de l'érosion des sols volcaniques. Il demande que les photographes ne soient pris en otages car le paysage appartient à la nation. Interdire le paysage serait un recel de droit a l'image.

Dire que le photographe vit sur l'exploitation de l'image d'autrui, c'est un raisonnement aberrant. Cela reviendrait à dire que le médecin exploite la maladie, que le policier vit du crime, et que le boulanger vit de la faim d'autrui. Comme tous ces gens, les photographes vivent en fait d'un métier qu'ils exerçent au quotidien : celui d'auteur.

Une rencontre inattendue : un photographe local inconscient des dangers entouré par des centaines de photographes en colère.

    Frédéric Buxin esquisse quelques pas de dance aptes à effrayer les pires des kidnapeurs de paysage français.

.le casting, les photographes
la manifestation à Clermont Ferrand

téléscopage : Halte aux clichés !
scoop : l'attentat